Formation Repérage de la crise suicidaire en psychiatrie

public PUBLIC : Tout professionnel de santé

public DURÉE : 2 jours

public LIEU : INTRA

objectifs Objectif(s) :

  • Aborder la souffrance et les idées suicidaires
  • Engager le dialogue et faciliter l’expression
  • Désamorcer la crise suicidaire
  • Assurer un suivi adapté
  • Pratiquer une écoute empathique chez un patient déprimé et/ou en crise suicidaire
  • Identifier les signes d’une dépression et d’une crise suicidaire, utiliser des outils de repérage précoce, évaluer le degré de gravité et d’urgence
  • Redonner confiance et espoir
  • Orienter en fonction des problèmes sous-jacents

programme Programme :

    Journée 1
    Le suicide dans l’histoire
    Rappel historique, sociologique de l’étude sur le suicide

    • Durkheim et Halbwachs
    • Le contexte actuel
    • Les données chiffrées
    • Les facteurs psycho-sociaux
    Les représentations sur le suicide
    • Les représentations collectives
    • Celles des professionnels de la santé
    • Travail sur les représentations des stagiaires (photolangage)

    Les contextes favorisant la crise suicidaire

    • les personnalités fragiles : dépressifs, anxieux, psychotiques.
    • Les épreuves de la vie : deuils, séparations, déchéance sociale.
    • Les événements traumatiques : agressions, rapts, catastrophes, attentats.
    • Les moments critiques : arrêt d’un engagement collectif, annonce d’un diagnostic sombre, l’isolement de la nuit,
    Le suicide chez le sujet adulte

    • Les données générales : fréquence, âge, mode opératoire.
    • Les personnes incarcérées : un risque important
    • La psychopathologie : la décompensation, le raptus suicidaire, le délire.
    • La prise en charge

    Etude de cas présentés par les stagiaires

    Journée 2

    Le suicide chez l’adolescent
    • Les données générales
    • Les agressions sexuelles : la victime.
    • La schizophrénie : la bouffée délirante, la décompensation silencieuse.
    • Les conduites à risque : l’alcool, la drogue, la conduite risquée.
    • La dépression : l’impossibilité de se séparer, s’autonomiser.
    • La prise en charge : l’approche systémique familiale

    Etude de cas présentés par les stagiaires

    Le suicide chez la personne âgée
    • Les données générales
    • L’isolement, la maltraitance : des facteurs majorant le risque suicidaire
    • La dépression et le syndrome de glissement: étape du bilan de vie.
    • La maladie mentale liée à l’âge : les mises en dangers, les accidents-suicides.
    • L’affaiblissement physique : un motif de dépression.

    Etude de cas présentés par les stagiaires.

    Eléments de repérage de la crise suicidaire

    • Le plan et le programme national de lutte contre le suicide
    • Le texte de recommandation de l’HAS (échelle de Becks)
    • Les facteurs de risques (échelle de Holmes).
    • Les signes cliniques

    Les attitudes recommandées pour les professionnels

    • Evaluer la situation/prévention
    • Gérer l’urgence, diminuer les risques
    • Adapter sa conduite, ses propos.
    • Accompagner et orienter.
    • Ne pas céder à ses représentations, ambivalences, peurs.

    Jeux de rôles filmés autour de situations de crise suicidaire

    • Débriefing des jeux de rôles
    • Liens avec les apports théoriques
    • Questions/débats.