Déploiement d’une culture et d’une dynamique de bientraitance

public PUBLIC : Cadres de santé, soignants

public DURÉE : 3-6 JOURS

public LIEU : INTRA

objectifs Objectif(s) :

  • Développer la mission de vigilance du cadre de santé en matière de maltraitance
  • Repérer les risques de maltraitance en lien avec les différents parcours patients
  • Utiliser le document « Outil d’alerte de situations de maltraitance » créé précédemment par les premiers groupes sentinelles ayant suivi la formation
  • Définir les termes d’un contrat d’engagement du cadre à :
    • Favoriser le signalement de maltraitance
    • S’engager à préserver l’anonymat du signalement
    • Ne pas renvoyer de la culpabilisation chez le « signalant »

programme Programme :

    Première phase du dispositif : phase de préformation

Avant la formation, chaque participant aura pour mission de :
– prendre connaissance des contenus des documents qui leur seront remis avant la formation
Pour ce faire, il devra lire et mener une réflexion à partir du dossier qui leur sera distribué avant le début de la formation
– repérer les problématiques, liées à la thématique, présentes sur les terrains concernés
Pour ce faire, il devra faire des liens avec la réalité du terrain en vue de préparer la formation proprement dite proprement dite
– recueillir des informations à partir d’observations menées dans les secteurs d’activités dont il a la charge ainsi que du document de l’HAS (Haute autorité de santé), édité en octobre 2012
Pour ce faire, il devra trouver trois situations emblématiques, observées sur le terrain en lien avec le pôle d’activité représenté par le cadre de santé. Les situations emblématiques sont des situations plus ou moins fréquentes révélant un risque de maltraitance soit encouru soit avéré
– retranscrire, sans les analyser, les problématiques retenues sur le document créé précédemment par le groupe sentinelle référen

L’analyse de ces différents recueils de données sera réalisée ultérieurement en groupe, sous forme d’atelier, lors de la première journée de formation. Toutefois, cela n’empêche nullement les futurs participants de commencer à mener une réflexion à partir des informations recueillies avant la formation

Deuxième phase du dispositif : phase de formation
La première journée sera consacrée au réajustement, si besoin est, et aux réponses des questions des participants du groupe sentinelle
Lors des deux journées restantes, les stagiaires auront pour mission, après avoir mis en commun les documents ramenés des différents terrains en présence, de :
– réaliser leur analyse en groupe
– réajuster, si besoin est, les outils de l’établissement, les documents de l’HAS
– évaluer la promotion de la Bientraitance par les professionnels
– écrire la Charte de Bientraitance de l’établissement